• 1

Béziers (13/08/2018) : El Galo triomphe ; le Tastevin d'Argent à Diego San Román...

©ElTico
©ElTico
Le positionnement en soirée de la novillada piquée de la feria avait attiré un bon tiers d'entrée dans les arènes du Plateau de Valras, où El Galo, Carlos Olsina et Diego San Román étaient appelés à combattre un lot de novillos de l'empresa, Robert Margé.

André Lagravère "El Galo" toucha un premier Margé qui prit deux piques sans histoire. Mansito con casta, l'utrero se montra supérieur sur le piton droit, le torero franco-mexicain parvenant à canaliser ses charges en lui baissant la main. Après un final par manoletinas ajustées, une entière foudroyante au premier essai clôturait les échanges. Oreille.

Mal piqué sur deux rencontres, le Margé sorti en deuxième position se révéla court de charge sur un quite de Diego San Román, provoquant un accrochage sans gravité. Dans la muleta de Carlos Olsina, l'astado confirma son défaut, délivrant de méchants coups de tête en fin de passe. Le biterrois lui arracha littéralement les muletazos un à un avec beaucoup de courage et d'abnégation avant un final par manoletinas serrées. Entière au troisième essai. Saluts.

Le troisième Margé prit trois piques, la première en brave et la deuxième sur le cheval de réserve. Initiée sur le piton gauche, la faena se déroula majoritairement contre les planches dans un ahurissant corps à corps lors duquel Diego San Román imposa sa volonté au Margé avec un courage impressionnant. Une entière engagée rapide d'effet voyait tomber une seule oreille du palco, en dépit de la demande insistante du public. Oreille

André Lagravère "El Galo" salua de belle manière au capote son Margé, rematant par une larga de rodillas improvisée. Après un quite par lopecinas, le Margé prit sa deuxième pique proprement administrée par Gabin Rehabi. Au terme d'un tercio de banderilles terminé par une paire al violín, El Galo dédia son combat à Marie Sara. C'est à ce moment là que le novillo sauta dans le callejón, occasionnant une belle panique de l'autre côté des planches. Face à cet astado noble et à la charge douce, le franco-mexicain servit une faena inégale, alternant des passages d'inspiration très personnelle et des moments un peu plus brouillons. Une nouvelle entière d'une redoutable efficacité couchait le bicho et déclenchait la pétition d'oreille logiquement agréée par la présidence. Oreille.

Après l'avoir salué d'une larga de rodillas, Carlos Olsina lidia son novillo por fuera pour deux rencontres poussées. Face à cet útrero exigeant dans le bon sens du terme, avec caste et bravoure, le biterrois fit ce qu'il put avec les moyens du moment, arrivant à prendre le dessus sur de convaincantes séries droitières en fin de faena. Les manoletinas finales, spectaculaires, précéderont une mort en trois temps, d'une entière à l'encuentro suivie de deux descabellos. Vuelta au novillo et saluts pour Carlos Olsina.

Bien piqué sur deux rencontres par Alberto Sandoval, le Margé sorti sixième permit deux quites fleuris des deux sud-américains du cartel, El Galo répondant à Diego San Román. Le mexicain débuta sa faena de rodillas au centre. Devant un Margé noble et encasté, San Román, servit dans les premiers instants une série de naturelles au ralenti, qui donnèrent le ton à un trasteo de haut vol. Lorsque le Margé raccourcit ses charges, un collé-serré s'imposa durant lequel le sud-américain fit à nouveau preuve d'un beau courage, jusqu'à l'accrochage, apparemment sans dommage corporel important. Malheureusement, une mort en trois assauts le priva de trophées. Saluts.

Le Tastevin d'Argent, remis par l'Union Taurine Biterroise, a été décerné à Diego San Román.


Arènes de Béziers
Lundi 13 août 2018
Novillada du Tastevin d'Argent
Entrée : Un tiers d'arène.
Président : Michel Daudé
Cavalerie : Philippe Heyral
Durée de la course : 2 heures 40
6 novillos de Robert Margé, donnant un bon jeu en général, le 5ème, "Calabrés", n°176, negro meano, a été primé de la vuelta al ruedo posthume, pour :

André Lagravère "El Galo", oreille et oreille
Carlos Olsina, saluts et saluts après avis
Diego San Román, oreille avec pétition de la seconde et saluts


Laurent ElTico Deloye

 

Voir le reportage photographique : ElTico