Béziers (15/08/2018 - matinale) : Anais sort à hombros de sa plaza!...

  • Imprimer

@Daniel Chicot
@Daniel Chicot
En ce mercredi matin , les arènes bitteroises proposaient une novillada sans picador.Face aux pupilles de Robert Margé, Borja Collado (E.T.Valencia) , Jorge Rivera (E.T.Castellon) , Adam Samira (E.T.Arles) , Anaïs Taillade (E.T.Béziers).

Borja Collado accueillit son Margé par un capoteo plaisant.Face à un bicho mobile , doté d'un belle noblesse , le valencian livra une prestation de haute volée , montrant de la maturité, du poder mais également un sens artistique élevé.Sur chaque bord, il enroula son opposant dans de magnifiques séries ambidextres très inspirées, les dessinant main basse et parfaitement posé sur les reins.Il termina son labeur par redondos avant une tanda à genoux, récoltant ainsi un peu plus les faveurs d'un public conquis.Après des manoletinas serrées en guise de clôture, récoltant au passage une spectaculaire voltereta , Borja perdit un grand triomphe pour cause de maniement d'épée très défectueux , tuant par bajonazo , pinchazo , épée atravesada et un coup de descabello.Vuelta et demande de tour de piste pour le novillo , non accordée par le palco.


Jorge Rivera alla attendre son adversaire à la puerta de los chiqueros avant de servir un capoteo inégal, dû aux envies du Margé de se réfugier aux planches.Quite énergique d'Adam Samira par cordobinas.A la muleta , le Margé confirma ce côté manso entrevu depuis le début.Face à cette équation, l'élève de l'école taurine de Castellon se montra volontaire et dut se résoudre à courir une bonne partie du dernier tercio pour construire son trasteo.En seconde partie de faena , il put enfin imprimer plusieurs séries intéressantes dans la querencia torilera , liant intelligemment les passes en laissant bien le voile sous le museau.Mort par entière rapide après pinchazo.Oreille de l' abnégation.


Adam Samira salua son Margé par un capoteo varié, à base de veroniques et chicuelinas en regardant les tribunes.Mais sur ces premières minutes en piste , on devina rapidement que le novillo ne déborderait pas de force.Malgré ce paramètre,le Margé avait assez de noblesse en lui pour palier à ce manque de solidité.Toreant à mi hauteur, Adam parvint en premier lieu à tracer des séries droitières très élégantes avant des tandas sur la corne opposée de résultat croissant.Alors que l'animal commençait à se montrer de moins en moins évident,l'arlésien maintenit l'intensité de son labeur par un enchaînement de redondos , très au goût des tendidos.A la suerte suprême , il logea une épée dans la fesse gauche, vite enlevée par les subalternes.La seconde lame est tendida et très en arrière , pinchazo sur la troisième tentative suivie d'une entière traserita concluante , juste avant le troisième avis.Cette mort médiocre lui fit perdre un trophée qui lui semblait promis.Silence.


Réception très décidée d' Anais par larga de rodillas avant de réaliser plusieurs veroniques bien dessinées.Au dernier tiers , le Margé mit la tête avec classe et chargea avec alegria.Malgré quelques attitudes encore timides, Anais ne laissa pas passer l'occasion de s'exprimer et de prétendre au triomphe.Poussée par son public , elle imprima une faena plaisante et entretenue sur chaque piton , culminant sur une remarquable série de derechazos longs et profonds.Final de labeur par des manoletinas allurées avant de loger une entière concluante au second assaut, sous l'ovation des gradins.Deux oreilles et vuelta posthume au novillo.


Arènes de Béziers (34)
Mercredi 15 août à 11h.
4 erales de Robert Margé , donnant du jeu en général.
1/6 de plaza.
Beau temps
Durée : 1h40


B.Collado : Vuelta après avis.
J.Rivera : Oreille.
A. Samira : Silence après deux avis.
Anais : Deux Oreilles

Alexandre Guglielmet

Voir le reportage photographique : Daniel Chicot