• 1

Valladolid (13/05/2018) : Manzanares triomphe, Morante ravit...

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Malgré un temps automnal (14 degres par ciel gris), l'ambiance était chaude à Valladolid et les tendidos étaient pleins. Il faut dire que la cartel était attendu avec le retour de Morante de la Puebla aux côtés de JM Manzanares et Alejandro Talavante.

Les Nuñez del Cuvillo qui leur étaient donnés d'affronter ne furent ni des monstres de présentation, ni des terrifiques adversaires pour les lanciers (7 contacts). Ils donnèrent un jeu inégal. Néanmoins le 4ème et le 5ème sortirent clairement du lot.
Le vent qui soufflait (fort parfois) fut génant et cassa de temps à autre le rythme des faenas.

Morante de La Puebla
De bonne humeur et l'envie de bien faire évidente, il ne put s'accorder avec son premier adversaire. Emergèrent quelques naturelles en guise de mise en bouche, mais le vent et la condition du Nuñez ne permirent pas autre chose.
Avec le 4ème (triunfador le bien nommé), les débuts au capote ne laissaient guère présager une suite de qualité. Pourtant, dès le début de la faena, l'andalou commençant par des aidées par le haut rématées par un molinete gallista imposa sa manière. La suite montera crescendo. Les séquences droitières seront majoritaires et de haute qualité sur la première moitié de la faena et précéderont des naturelles qui ravirent le public conquis. L'ensemble sera parsemé des remates si particuliers à Morante. Une entière longue d'effet fera retomber légèrement l'enthousiasme et c'est avec une oreille que l'artiste souriant fera son tour de piste.

JM Manzanares
L'alicantin est ressorti logiquement triomphateur de l'après-midi après deux faenas dans le style de la maison, l'ouvrage réalisé au 5ème se révélant de meilleur son. Au deuxième de l'après-midi, ce fut plutôt une faena standard que servit Manzanares, avec le sens du rythme de l'animal qui le caractèrise et malgré une épée basse, un premier appendice tomba du palco.
Avec le noble 5ème, il nous rappela que bon sang ne saurait mentir. Faisant preuve de beaucoup de temple, il nous rappela par moment son père. Il instrumenta majoritairement du côté droit des séries de grande qualité artistique rématées de pechos interminables. Après une 1ère tentative de recibir transformé en mete y saca, Manzanares recommença et logea une entière qui fit rapidement tomber le Cuvillo. Le président, de fait resista en toute logique à la pétition insistante du public pour la 2ème oreille. Le toro repartit sous l'ovation et le torero fit la vuelta sous les clameurs.

A Talavante
Malgré le vent, l'extremeño instrumenta une faena agréable et de bon goût au 3ème dont le sommet fut atteint dès l'entame avec des passes par le haut très toreras. La suite fut ambidextre et sans temps mort mais le final aux aciers, médiocre, fit envoler l'oreille.
Mala suerte au dernier, qui s'abîma lors d'une vuelta de campana le rendant invalide. Déçu Talavante dut se résoudre à très vite abréger.

 

Plaza de Toros de Valladolid
Dimanche 13 mai 2018
Plein
6 Nuñez del Cuvillo, meilleurs les 4 et 5ème
7 piques

Morante de la Puebla : Silence/Oreille
JM Manzanares : Oreille/Oreille
A Talavante : Saluts/Silence

Philippe Latour


Voir le reportage photographique : Philippe Latour