Céret (14/07/2018) : La première oreille de la Feria pour Javier Cortés...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
L'édition 2018 de Céret de Toros s'est ouverte sur une corrida de Sao Torcato très bien présentée, supérieurement armée, dont plusieurs exemplaires présentaient des qualités mais manquaient malheureusement de force.

Le premier de l'envoi s'abimait le piton gauche en rematant sur un burladero dès sa sortie en piste avant de prendre trois piques. Dans la muleta de Fernando Robleño, le Sao Torcato se révélait noble mais sans carburant. Fernando Robleño instrumentait une faena plaisante et variée, supérieure sur le piton droit, avec des passages relâchés qui portaient sur les tendidos. L'entière un poil tombée mais d'effet rapide voyait monter une pétition d'oreille non suivie par la Présidence.

Le deuxième prit trois piques sans s'employer et manifesta dès les premiers instants une corne droite type "tête chercheuse". La faena prit rapidement la forme d'une guerre de tranchée, le toro développant plus de genio que de bravoure. Javier Cortés lui construisit une faena valeureuse, pleine d'allant et de détermination. Un échec à recibir avant une entière en place ne le privait pas d'une oreille valeureusement acquise.

Après deux piques et une vilaine vuelta de campana, le troisième Sao Torcato se présenta affaibli au troisième tiers. Auteur de beaux passages sur les deux pitons face à un adversaire noble, Juan Leal fut contraint d'abréger face à l'impatience du public après que le toro ait perdu plusieurs fois les mains. Silence après trois quarts de lame plate.

Le quatrième Sao Torcato prit trois piques sans histoire. La faena pleine de technique et de maîtrise face à un nouvel exemplaire manquant d'un poil de force, fut diversement appréciée par l'exigeante Afición Cérétane qui reprocha assez injustement à Fernando Robleño son manque de sincérité (!!!). Applaudissements malgré tout, après une entière hémorragique d'effet fulminant.

Après trois piques chahutées, le toro sorti en cinquième position se révéla âpre et violent dans la muleta de Javier Cortés qui fit une nouvelle fois l'effort, avec courage et abnégation. Mais la faena manqua de relief et n'arriva pas à emporter l'adhésion des étagères. Entière au 2ème essai et descabello.

Juan Leal demanda le changement de tiers après la deuxième pique, ce qui ne fut pas accepté par la Présidence. Le Sao Torcato arriva donc arrêté dans la muleta de l'arlésien qui enfila à nouveau son kimono pour engager un corps à corps avec cet adversaire violent qui l'accrocha à deux reprises, notamment au moment de l'estocade, apparemment sans conséquence physique notable. Un pinchazo, une demie plate et un descabello clôturaient les débats.

 

Arènes de Céret
Samedi 14 juillet 2018
Première de la Feria Céret de Toros 2018
Entrée : 9/10ème d'arène
Toros de Sao Torcato, très bien présentés et donnant un jeu hétérogène, nobles les deux du lot de Robleño, manso con casta le deuxième, bon mais manquant de force le troisième, compliqué le cinquième et arrêté le dernier, pmour :

Fernando Robleño, vuelta al ruedo après pétition et applaudissements
Javier Cortés, oreille et silence
Juan Leal, silence et silence après avis

 

Laurent ElTico Deloye


Voir le reportage photographique : ElTico