Céret (15/07/2018 - Tarde) : La seule oreille, d'un grand toro de Juan Luís Fraile, pour Octavio Chacón...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
La finale de la Coupe du Monde de Football avait dégarni quelques gradins. Mais les écrans installés de-ci, de-là autour des arènes par l'ADAC, ont permis aux plus férus de ballon rond, d'assister, au moins, à la première mi-temps de ce match victorieux pour l'équipe de France.

La dernière corrida de ce cycle "Céret de Toros" 2018 s'est terminé sur le même bilan statistique côté toreros, que les deux précédentes courses. Et c'est Octavio Chacón qui cette fois emporte dans son escarcelle le seul trophée attribué. Côté toros, des déceptions bien sûr avec quelques esemplaires arrêtés chez ces Juan Luis Fraile de superbe présentation. Mais aussi une belle satisfaction avec ce grand toro sorti en quatrième position, le fameux "Sortijero", marqué du numéro 9, qui s'est élancé à cinq reprises contre le groupe équestre et a été primé d'une vuelta posthume.

Octavio Chacón lidia por fuera un toro très armé qu'il plaça avec soin à trois reprises face au lancier. Lors de la faena, Chacón enfila sa côte de maille pour livrer bataille à hauteur d'homme, à cet adversaire toujours sur la défensive. Mort en 4 assauts. Saluts.

Joselillo accueillit joliment le deuxième à la véronique avant un tercio de varas interminable, le toro s'étant figé au centre du ruedo. Même punition au deuxième tiers, le Juan Luís Fraile se révélant très difficile à déplacer. La faena résulta sans surprise compliquée, l'astado ne se déplaçant qu'avec parcimonie. Mort en 4 assauts puis descabellos... Silence.

Gómez del Pilar salua le troisième d'une larga de rodillas avant que l'animal ne reçoive trois mauvaises piques. Au troisième tiers, le cornu se révéla encasté, exigeant et Gómez del Pilar fit l'essentiel avec courage et vaillance lors d'une faena exclusivement droitière avant de perdre le fruit de ses efforts sur une épée basse. Saluts.

En quatrième position sortit un brave Juan Luís Fraile qui s'élança à cinq reprises sur le groupe équestre, la dernière fois au regaton. Dans la muleta d'Octavio Chacón, cet exemplaire très mobile se révéla encasté et exigeant, poussant le torero dans ses limites et ne lui permettant de s'imposer qu'en toute fin de trasteo lors d'une faena exclusivement droitière. Grosse estocade à l'encuentro. Oreille et vuelta au toro. Sous les protestations d'une partie du public, Octavio Chacón effectua sa vuelta sans l'oreille donnée à un de ses banderilleros. Oreille.

Après trois piques là aussi mal administrées, le cinquième se révèlera plutôt noble et mettant bien la tête en début de faena dans la muleta de Joselillo. Les premières vraies naturelles de la tarde surviendront d'ailleurs à ce moment là. Mais le Toro finit par s'éteindre et Joselillo en terminera d'une demie lame. Silence.

Gómez del Pilar attendit a porta gayola le dernier Juan Luis Fraile de la tarde, qui finit par venir après avoir fait un quart de tour de piste. Ce toro ira trois fois à la pique avec violence et en sortant seul. Face à un animal violent, décochant des coups de poignard en fin de passe, Gómez del Pilar opposa son courage et sa détermination mais ne se rendit maître de la situation que sur deux séries gauchères en toute fin de trasteo. Accroché lors de son deuxième assaut, il revint en piste pour coucher l'astado de plusieurs coups de verdugo. Saluts.

Arènes de Céret
Dimanche 15 juillet 2018
Dernière de la Feria "Céret de Toros" 2018
Entrée : Trois quarts de plaza
Toros de Juan Luis Fraile, le quatrième primé d'une vuelta al ruedo pour :

Octavio Chacón, saluts après avis et oreille protestée
Joselillo, silence après avis et silence
Gómez del Pilar, saluts et saluts

Laurent ElTico Deloye

Voir le reportage photographique : ElTico