• 1

Fiesta Campera du Carré des Partenaires de Simon Casas Production...

©ElTico
©ElTico
Ce dimanche matin, c'est au Mas des Jasses de Bouchaud, Finca de la Ganaderia Pagès-Mailhan, que la société Simon Casas Production avait convié ses partenaires à l'occasion d'une Fiesta Campera qui venait clôturer une belle temporada pour le Groupe.

En l'absence de Simon Casas, retenu à Madrid, c'est Gilles Vangelisti qui jouait les maîtres de cérémonie en ouverture du repas, en rappelant en la circonstance combien était importante la présence des partenaires pour une société organisatrice d'évènements taurins, dans une période aussi troublée que celle que nous traversons. L'occasion aussi de rassurer ceux qui, victimes d'attaques aussi violentes qu'injustes de la part des anti-taurins sur les réseaux, pourraient avoir l'impression d'être marginalisés dans leur action en faveur de la tauromachie. Le Groupe Simon Casas Production gère la programmation taurine à Nîmes, Madrid, Valencia et Alicante, quatre arènes qui ont regroupé en 2018 plus d'un million deux cent mille personnes, dont quatre vingt mille à Nîmes pour les deux Ferias ; quatre vingt mille à Valencia ; quarante mille à Alicante et plus d'un million de spectateurs à Las Ventas. La tauromachie n'est pas aussi moribonde que nos détracteurs voudraient bien le laisser croire... Et les statistiques de fréquentation, qui malheureusement tendaient à la baisse durant l'importante crise économique qu'a traversé l'Espagne, repartent désormais sensiblement à la hausse. Ce qui ne peut qu'inciter à l'optimisme.
Mais comme il ne peut y avoir de fête taurine sans toros, c'est dans la placita de la ganaderia que s'est déroulée la première partie de la journée, à l'occasion d'une tienta de trois becerras de Pagès-Mailhan à la charge du matador de toros Andy Younés, du novillero "El Rafi" et du jeune élève du Centre Français de Tauromachie Nino, qui sortait de second. Miraculeusement épargné par la pluie durant ses deux premiers tiers, le tentadero a confirmé la qualité du bétail d'origine Fuente Ymbro de l'élevage français, notamment apprécié à Nîmes lors des deux novilladas de la saison dernière avec deux exemplaires de vuelta al ruedo, qui a permis ce matin aux trois toreros de s'exprimer. Et plus particulièrement au nîmois "El Rafi", avant son départ pour Salamanca où il préparera cet hiver sa temporada 2019, face à la grande vache sortie deuxième. De quoi entamer la saison creuse sur une bonne note pour les éleveurs Camarguais Philippe Pagès et Pascal Mailhan.

Laurent ElTico Deloye


Voir le reportage photographique : ElTico