• 1

"La Única" et Saint-Martin de Crau misent sur les élevages français...

©ElTicoCe jeudi 10 janvier, le président Cédric Bernardi accueillait aux côtés de Mr le Maire Dominique Teixier, de nombreux aficionados à la Salle Aquí Sian Ben de Saint-Martin de Crau pour la traditionnelle présentation des carteles de la Feria de la Crau, concoctés avec soin par les membres de "la Única" en partenariat avec Jean-Baptiste Jalabert "Juan-Bautista" également présent ce soir.

Une édition on le rappelle articulée autour de trois spectacles taurins, qui se déroulera du vendredi 5 au dimanche 7 avril aux arènes Louis Thiers.
Et une fois de plus, tout en conservant son caractère sérieux et torista, le cycle Saint-Martinois affirme son attachement à l'élevage français en proposant deux corridas de toros du crû, avec un lot du prestigieux fer des Héritiers de Yonnet en entame et une competencia en clôture le dimanche après-midi.
On se rappelle du sérieux lot de cornus de la Belugue qui avait foulé le sable des arènes cravenques en 2016, mais plus encore du vent qui avait défavorablement conditionné la course ce jour-là. Un seul des trois piétons avait pu tirer son épingle du jeu et, par son courage froid, impressionné l'exigeante Afición Saint-Martinoise. À l'époque troisième du cartel, Javier Cortès revient cette année en chef de lidia à l'issue d'un parcours qui l'a vu confirmer son indispensable présence dans ce type de cartel, dans les arènes les plus importantes et notamment à Las Ventas qui l'a vu comparaître à cinq reprises en 2018. À ses côtés au paseo, Thomas Dufau encore auréolé de son oreille madrilène de fin d'été et Gómez del Pilar, souvent vu à son avantage dans ce genre de confrontation l'an passé. Quant aux toros de Yonnet, après un rendez vous manqué pour cause d'intempéries à Alès en 2018, on espère que cette corrida complète fournira un ou plusieurs dignes successeurs à "Tranquilito", exemplaire combattu à Céret en 2017 par Octavio Chacón, toujours présent dans la mémoire des nombreux fans de la devise verte et blanche.
Comme une passation de témoin avant l'heure, la competencia du dimanche verra alterner en mano a mano le très sûr Fernando Robleño et le désormais indispensable Octavio Chacón. Une confrontation spectaculaire que viendront arbitrer les toros français des Ganadéria Tardieu frères, Jacques Giraud, Jalabert frères, Roland Durand, Fano et Barcelo. À remarquer le geste d'Octavio Chacón qui, alors qu'il sera vraisemblablement programmé cette année dans toute les grandes arènes, à conservé sa fidélité à "La Unica", qui plus est dans un cartel des plus attractifs. Du côté des cornus, trois élevages feront ce jour là leur présentation en corrida de toros : Roland Durand, Fano et Barcelo.
La novillada non piquée proviendra de la ganaderia du Laget, les trois aspirants toreros n'ayant pas à cette heure été encore choisis.
L'affiche est une oeuvre originale du peintre Eliot.

Les carteles :

Samedi à 16h30
Corrida des héritiers de Yonnet (Hubert et Christophe) pour :
Javier Cortès
Thomas Dufau
Gomez Del Pilar

Dimanche 7 avril en matinale
Novillada sans picador du Laget

Dimanche 7 avril à 16h30
Corrida de competencia
Tardieu frères
Giraud
Jalabert frères
Roland Durand
Fano
Barcelo pour :
Fernando Robleño et Octavio Chacón en mano a mano
Sobresaliente : Jeremi Banti

Laurent ElTico Deloye