Gimeaux (03/03/2019) : Six oreilles lors d'une fiesta campera marquée par la qualité des exemplaires de Françoise Yonnet!...

  • Imprimer

©Frédéric Combes
©Frédéric Combes
Ce dimanche, le club taurin "Lou Fourmigo" organisait sa traditionnelle fiesta campera de début de temporada. Au programme, quatre novillos de Françoise Yonnet pour les matadors Francisco José Palazon, Alberto Lamelas et les novilleros Adam Samira et Solalito.

Francisco José Palazon salua par de douces veroniques le premier de la tarde, avant de lui faire administrer une unique ration de fer. Le natif d'Alicante remata ce premier tercio par d'harmonieuses chicuelinas main basse. Dès les muletazos initiaux, le bicho posa son lot de complications, ayant également un côté andarin prononcé. A base d'abnégation et d'une technique affirmée, l'espagnol tira le meilleur parti de cet adversaire. Dans un ensemble allant a mas, il imprima une faena solide et poderosa, agrémentée de plusieurs détails au sens artistique élevé. En fin de combat, Francisco fit culminer sa prestation lors d'une importante série de derechazos, laissant parfaitement courir la main. Une mort longue en trois temps n'empêcha pas la présidence de libérer un trophée. Oreille

Après une larga de rodillas, Alberto Lamelas lidia par fuera un novillo se retournant très court sur les capotazos initiaux. L'utrero reçut trois prises de châtiment avant de voir le madrilène brinder son combat à la compagne du président du "Fourmigo". A la muleta, le novillo de Françoise Yonnet fut très mobile, ayant une belle présence en piste et une transmission fort intéressante. Supérieur sur la corne droite, cet exigeant bicho permit à Alberto de s'exprimer avec goût, éditant un ensemble abouti et très bien maîtrisé, impactant ainsi sur les travées. Il termina son labeur par molinetes et pechos allurés, avant de loger une entière sin puntilla au second essai. Deux oreilles et vuelta posthume logique au novillo.

Adam Samira salua de belle manière son opposant avant de le conduire au lancier pour deux puyas. Au dernier tercio, le bicho montra de belles dispositions à droite, permettant au protégé de Paquito Leal d'enchaîner plusieurs séries de derechazos toutes en élégance. Sur la corne gauche, la musique ne fut pas la même, le Françoise Yonnet se montrant vite avisé. Après plusieurs avertissements, l'astado attrapa violemment Adam, lui infligeant une forte voltereta, qui le sonna quelques instants. La suite du combat, majoritairement droitier, comporta plusieurs bons moments mais ne retrouva pas l'impact des premières séries. Mort par demie lame trasera et verticale suffisante. Oreille.

Le dernier de la journée prit une légère ration de fer. Brindis de Solalito à Tomas Campuzano et Alberto Lamelas. Face à un animal très noble, malgré un léger manque de force, le Nîmois trouva instantanément le bon sitio et la bonne cadence à adopter, construisant un trasteo intelligent et de qualité. Toreant à mi hauteur, avec beaucoup de douceur, Solalito enchaina les tandas avec personnalité et volupté, impactant sur le public. Bien assis sur les reins, il gratifia l'assistance, en fin de trasteo, d'une exquise série de naturelles, très pures et profondes. A la suerte suprême, il tua d'une entière un poil derrière, d'effet immédiat. Deux oreilles. Vuelta posthume en hommage à l'ultime novillo de Françoise Yonnet.

 

Monumental de Gimeaux (Arles)
Dimanche 3 mars 2019 à 15h15
Novillos de Françoise Yonnet , supérieur le second et quatrième.
Lleno
Beau temps
Durée : 1h45

F.J.Palazon : Oreille
A.Lamelas : Deux Oreilles
Adam Samira : Oreille
Solalito : Deux Oreilles

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Frédéric Combes