• 1

Céret (14/07/2019 - tarde) : Gómez del Pilar, le plus en vue d'une dure corrida de Saltillo...

©ElTico
©ElTico
Pour cette corrida de clôture de l'édition 2019 de "Céret de Toros", ce sont les astados de Saltillo qui avaient reçu les suffrages des organisateurs de l'ADAC, grands amateurs d'émotions. Et des émotions, il y en a eu certes dans le ruedo et les toreros ont passé de bien inconfortables quarts d'heures...

Il y a bien longtemps que je n'avais vu corrida aussi dure, à l'unisson d'un public très exigeant, parfois trop exigeant... Bref, les toros ont vendu chèrement leur cuir et à ce jeu, c'est finalement Gómez Del Pilar qui a le mieux tiré son épingle du jeu, en saluant à deux reprises et en rentrant encore un peu plus dans le coeur de l'aficion cérétane.

Fernando Robleño conduisit son premier adversaire pour deux rencontres quelconques avec la cavalerie. Face à cet exemplaire exigeant, il fallut toute l'expérience du madrilène pour construire une Faena digne de ce nom sur les deux rives, les meilleurs moments sur le piton gauche. Une mort compliquée vint perturber le final. Grosse ovation pour le Saltillo et saluts protestés pour Robleño.

Le deuxième exemplaire pour Javier Cortés prit trois piques copieusement sifflées par le conclave. Le tiers de banderilles tourna à la débandade, le Saltillo ayant pris possession de la piste. Javier Cortes vint lui-même assurer la brega pour remettre de l'ordre dans une ambiance indescriptible. Au troisième tiers, l'astado garda tous ses défauts. Javier Cortés fit l'effort en début de faena mais dut se résoudre à abréger. Applaudissements pour le toro et saluts pour le torero.

Gómez Del Pilar salua de belle manière son toro sorti en troisième position à base de véroniques templées. Grand numéro de cavalier de Tito Sandoval sur trois rencontres et tiers de banderilles efficace, la cuadrilla étant chaleureusement ovationnée avant le troisième tiers. S'en suivit un face à face angoissant lors de la faena de muleta, le toro développant un danger de tous les instants et le torero ne lâchant rien pour, à base de courage et d'abnégation, lui arracher quelques séries méritoires. Entière engagée au deuxième essai, suivie de deux échecs au descabello. Ovation au toro et saluts du torero.

Fernando Robleño amena le quatrième Saltillo face à la cavalerie pour trois rencontres, les deux premières rectifiées. Dans la muleta, l'astado se révéla plutôt noble et doux sans humilier sur la corne droite, le public n'appréciant visiblement pas les derechazos relâchés servis par Robleño, pour valoriser ses efforts sur le piton gauche, beaucoup moins favorable. Mort en trois assauts et bronca au puntillero. Avis. Ovation au toro et sifflets au torero.

Le cinquième pour Javier Cortés, prit trois piques traseras sifflées. À la muleta, le Saltillo fut noble dans humilier et mobile. Cortés le torea en gardant une distance de sécurité avant de loger une épée de côté au deuxième assaut. Ovation au toro et silence pour le torero.

Gómez Del Pilar toucha en dernier un manso perdido que le picador poursuivit aux quatres points cardinaux du ruedo pour lui administrer une bonne ration de fer entre deux refilons. Beau tiers de banderille, chaleureusement fêté. À la muleta, le Saltillo s'avéra inapprochable. Gómez del Pilar lui logea une entière un poil tombée au premier essai, suivi de deux coups de verdugo. Sifflets au toro et saluts du torero.


Arènes de Céret
Dimanche 14 juillet 2019 - tarde
Céret de Toros 2019
3ème de feria
Entrée : plein
Durée de la course : 2 heures 35 minutes.
6 Toros de Saltillo pour:

Fernando Robleño, saluts protestés et sifflets
Javier Cortés, saluts et silence
Gómez Del Pilar, saluts et saluts

Laurent Deloye Eltico

Voir le reportage photographique : ElTico