• 1

Soustons, corrida portugaise : Un excellent lot de Blohorn...

Soustons intègre dans ses Fêtes annuelles depuis plusieurs années trois évènements tauromachiques : une corrida portugaise, une novillada et une course landaise.

Premier volet du triptyque, la tourada s’est déroulée devant un peu moins de deux tiers d’arène avec des jeunes enfants et ados et des estivants.
De cette édition 2019, on retiendra l’excellente prestation des novillos et toros de la ganaderia Blohorn. Très bien présentés, ils ont eu beaucoup de tranco (d’allant, de coffre). Ils ont répondu d’un bout à l’autre des faenas aux sollicitations des deux cavaliers et ce malgré l’utilisation au premier tiers des rejones de castigo à l’espagnol. Le meilleur a été incontestablement le premier noble et très encasté qui a mis en difficulté le cavalier mexicain Emiliano Gamero. Confirmant leur excellente prestation de Mont de Marsan, les Blohorn seront à nouveau à l’affiche de la novillada piquée de Soustons.

Le premier novillo est franc, noble et poursuit sans donner de coup de tête Emiliano Gamero. Le mexicain pose un rejon de castigo, se faisant toucher. Le cavalier se fait beaucoup poursuivre profitant de l’allant du bicho. Poses de banderilles à la croupe et à l’étrier, les meilleures sont les deuxièmes et troisième, la dernière est posée al violin. Pega en deux temps par les forcados de Moura. Vuelta pour le cavalier

Le second novillo est un peu plus réservé que le précédent mais il offre beaucoup de possibilités à Oscar Mota. Celui-ci pose un rejon de castigo contraire. Le cavalier abuse des poursuites et pose les banderilles uniquement à la croupe ou à l’étrier. L’espagnol est pegapase (si ce terme peut-être employé pour le rejon) et pose un total de huit farpas Pega spectaculaire, réussi au premier essai, avec un toro qui vient avec force au contact.

Le troisième Blohorn est un toro avec du trapio qui bouscule spectaculairement, mais sans mal, Gamero et sa monture. La mexicaine pose trois rejones de castigo (un de trop) avant de construire une faena intéressante avec la seule et unique pose por dentro de la soirée. Comme à son premier, il se fait beaucoup poursuivre. Impressionnante pega, le toro vient très fort au contact et se défend avec force, réussie au troisième essai. Double vuelta pour le cavalier.

Le second toro de la soirée, sorti en quatrième position, se blesse et est remplacé par le sobrero (novillo du même) fer. Mota pose deux rejones de castigo. Il construit une faena fade avec beaucoup de poursuites, de cites par levade et de cabrés. Le toro franc et noble permettait plus. Pega réussie au premier essai par les forcados. Vuelta pour le cavalier.


Fiche technique :
Arènes de Soustons, corrida portugaise
Trois novillos (1er, 2nd et 4ème bis) et un toro de Blohorn, bien présentés, nobles et avec de l’allant, excellent le 1er pour :

Emiliano Gamero : vuelta, double vuelta
Oscar Mota : vuelta, vuelta

Forcados de Moura : première pega réussi à la seconde tentative, la troisième à la troisième, les deux autres à la première
Deux tiers d’arène

Thierry Reboul