• 1

Arles 2020 : Un "Ferion" pour la confirmation de "Ludi Arles Organisation" aux arènes...

@Daniel ChicotL'épisode accidenté de la DSP arlésienne aurait pu laisser craindre que la programmation de la temporada qui vient, ne subisse de plein fouet les retards liés à la procédure et aux différents recours, certains étant encore d'actualité à cette heure, mais de l'autre côté du Rhône.

Finalement et c'est un moindre mal, seule la brillante soirée de présentation "chez Chico" devenue traditionnelle, fait les frais de cette période chahutée. Et c'est au contraire une temporada exceptionnelle que propose l'empresa arlésienne, avec à chaque jour son histoire et vraisemblablement ce qui restera comme LE "gros coup" de la saison avec le retour de Talavante, absent des ruedos depuis octobre 2018, qui a choisi lui même de faire sa réapparition dans l'amphithéâtre Romain des berges du Rhône pour une temporada courte, dont les détails pourraient être présentés prochainement.
Une Feria de Pâques qui parle tellement que le "cartel étoile" du dimanche de Resurrección passerait presque inaperçu, car tellement prévisible, tant les autres affiches sont alléchantes et étonnantes... Quoi de plus logique en effet que de voir deux des triomphateurs de la temporada 2019, Antonio Ferrera et Paco Ureña, aux côtés d'une figura incontestable, triomphatrice l'an passé en ces lieux José María Manzanares, alterner face aux toros de Jandilla, eux-même dans une excellente dynamique ? Un cartel à faire pâlir les plus envieuses des arènes s'il n'y avait LE retour de Talavante ; les six toros de Diego Ventura ; les retours de "Rafaelillo" et des Miuras le lundi de clôture et l'Alternative de Maxime Solera face aux mêmes Miuras, un geste qu'aucun torero n'avait osé accomplir depuis cinquante ans... Et c'est ici, à Arles...

 

Arles Paques 2020Les carteles de la Feria de Pâques 2020 :

Vendredi 10 avril : Course Camarguaise, avec les taureaux "Bayle" ; "Baigneur" ; "Campeon" ; "Optimus" ; "Nîmois" ; "Moka" et "Timoko" pour J. Cadenas ; Z. Katif ; V. Marignan ; J. Ciacchini ; S. Dunan ; L. Auzolle ; Y. Zekraoui ; J. Martin et Y. Elmahoub
Samedi 11 avril : Toros de 3 ganaderias différentes pour Alejandro Talavante et Juan Leal, en mano a mano.
Dimanche 12 avril en matinale : Novillada 100% française, avec des novillos de Tardieu-Frères ; Turquay ; Roland Durand ; Pagès-Mailhan ; "Le Lartet" et "Alma Serena" pour "Carlos Olsina" ; Adam Samira ; Jean-Baptiste Molas ; Yon Lamothe ; "Solalito" et "Tristán".
Dimanche 12 avril en soirée : Toros de Jandilla pour Antonio Ferrera, José María Manzanares et Paco Ureña.
Lundi 13 en matinale : Toros de Miura ; Guiomar de Moura ; Jalabert-Frères ; "Los Espartales" ; Prieto de la Cal et Diego Ventura pour Diego Ventura en solitaire.
Lundi 13 en soirée : Toros de Miura pour "Rafaelillo", Sergio Serrano et Maxime Solera, qui prendra son alternative.

 

 

 

 

 


La Feria du Riz a également été présentée ce mardi par Jean-Baptiste Jalabert. Comme les années précédentes, elle s'articulera autour de trois spectacles dont la fameuse "Goyesque d'Arles" en ouverture ; une novillada sans picadores le dimanche matin pour l'Ecole Taurine d'Arles avec du bétail de la famille Yonnet et une corrida de competencia torista en clôture. La formule du troisième poste laissé vacant, inaugurée l'an passé, a été reconduite, l'actualité des premiers mois de la temporada étant chargée de fournir le troisième nom sur l'affiche.

 

Les carteles de la Feria du Riz 2020 :

Samedi 12 septembre : Corrida Goyesque - Toros de Garcigrande pour Enrique Ponce ; Sebastián Castella et Andrés Roca Rey
Dimanche 13 septembre en matinale : Novillada sans picadores pour l'Ecole Taurine d'Arles, avec du bétail de la famille Yonnet
Dimanche 13 septembre en soirée : Desafío ganadero Palha/Escolar pour Fernando Robleño et Pepe Moral, le troisième restant à désigner.

Laurent Deloye ElTico

 

Voir le reportage photographique : Daniel Chicot