Classe pratique de l'Ecole Taurine du Pays d'Arles au Mas de la Chassagne...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
La crise sanitaire que nous traversons depuis quelques mois et qui a mis en sommeil des pans entiers de notre économie, a été à l'origine d'initiatives diverses visant, sinon à le compenser, au moins à atténuer le choc financier pour les petites entreprises dans de multiples secteurs.

En tauromachie, entre autres "Feria del Campo" ou "Eté au Campo", la liste n'est pas exhaustive, l'Ecole Taurine du Pays d'Arles a décidé de poursuivre son cycle de manifestations publiques sur l’ensemble du territoire du Pays d’Arles, dans le but de contribuer, à travers le soutien aux éleveurs et à la formation des élèves, à la diffusion de la culture taurine sur l’ensemble du territoire.
Ce dimanche 2 août, ce cycle faisait étape au Mas de "La Chassagne" et avait attiré un bon nombre d'aficionados, malgré les impératifs sanitaires, le soleil de plomb et un Mistral qui soufflait dur sur les plaines de Camargue.
Après le discours d'accueil du Président Yves Lebas arrivait la mauvaise nouvelle du jour, avec la défection du boucher. Ce qui impliquait que les deux novillos de la maison Jalabert ne seraient pas mis à mort mais seulement toréés par les élèves. Mais la qualité d'ensemble du bétail faisait rapidement oublier cette mésaventure, les différents intervenants dans le ruedo prenant visiblement beaucoup de plaisir face aux deux vaches de tienta sorties en premier lieu, aux deux novillos, suivis de deux autres vaches de petit volume pour les plus jeunes apprentis, le tout sous la direction du directeur de l'Ecole, le Maestro Mehdi Savalli.
Se sont ainsi succédés dans la placita du Mas "Tristán" ; Antonio Plazas ; Lucas Spagna ; Fabien Castellani ; "Miguelin" et Borja Escudero, avant que n'entrent en piste les plus jeunes "Wynona" ; "Lyzio" et "Andy", les différents tercio de varas étant assurés par le picador maison Jean-Lou Aillet.

Laurent Deloye ElTico

Voir le reportage photographique : ElTico