• 1

Morón de la Frontera (28/03/2021) : Daniel Luque coupe les deux oreilles d'un grand toro de Murube, Ginés Marín en obtient une de son premier Miura...

Moron 280321 00La rencontre entre un grand toro de Murube et un Daniel Luque en pleine possession de ses moyens, a éclairé une tarde jusqu'ici un peu terne malgré la belle oreille coupée au quatrième par Ginés Marín face au premier Miura de sa carrière.

Le premier toro des Héritiers de José Luis Osborne reste froid dans le capote de réception de Daniel Luque. Après la seule et unique pique rectifiée, les deux diestros vont se répondre au quite, donnant le ton d'une tarde qui, à ce moment là commençait sous les meilleurs auspices. Malheureusement, ce premier exemplaire perdait les mains dès la première série et obligeait Daniel Luque à le toréer à mi-hauteur, avec beaucoup de précautions, sans pouvoir faire monter l'ambiance sur les gradins. Estocade d'effet fulminant. Saluts.

Le Pallarés sorti deuxième met bien la tête dans le capote de Ginés Marín, mais semble déjà juste de force. Après une rencontre avec le groupe équestre, le toro confirme sa faiblesse dès les premiers échanges muleterils. Noble et doux, mais sans transmission, il sort tête haute des muletazos. La faena se termine sur la courte distance avant estocade rapide d'effet en première intention. Saluts.

Daniel Luque ne peut que constater le manque d'entrain du Partido de Resina sorti en troisième position, qui reste froid dans sa cape. A la muleta, il n'humilie pas et se montre violent, développant au fil des échanges du sentido qui le rend finalement impossible à toréer, malgré les efforts et la fermeté du natif de Gerena. Trois coups d'épée pour en terminer. Silence.

Le toro de Miura, bien dans le type de la maison, ne se livre pas lors de sa salida. Il met les reins sous le fer mais se révèle compliqué à banderiller. Noble sans humilier et manquant de transmission, il va cependant permettre à Ginés Marín de construire un trasteo agréable, conclu par des manoletinas ajustées et un estoconazo qui, à lui seul, valait l'oreille. Oreille.

"Maletilla", de Murube, galope beaucoup à sa sortie et ce n'est qu'après sa rencontre avec le picador qu'il va permettre à Daniel Luque de s'illustrer à la cape. Lors de la faena de muleta, le toro va se révéler de haute note sur les deux pitones, sa grande classe compensant un léger manque de force. Luque va notamment briller à la naturelle, avec des séries très pures servies en fin de faena avant les luquecinas maison et une grande estocade. Deux oreilles.

Le Juan Pedro sorti dernier répète inlassablement dans la cape du Jerezano. Après une pique trasera et un tercio de banderilles qui verra José Chacón saluer, Ginés Marín entame sa faena à genoux au centre, mais voit "Revolera" tomber au terme de la première série. La suite sera du même registre, le toro se révélant noble et doux mais sans force, empêchant toute émotion d'atteindre les tendidos. Ovation.


Plaza de toros de Morón de la Frontera, Sevilla
Dimanche 28 mars 2021
Corrida de toros - desafío de ganaderías sevillanas
Entrée : Le plein de la capacité autorisée, soit 1000 personnes sur les gradins.
Dans l'ordre de sortie, Toros de Hros. José Luis Osborne, Pallarés, Partido de Resina, Miura, Murube et Juan Pedro Domecq, meilleur le 5ème, de Murube, pour :

Daniel Luque, saluts, silence et deux oreilles
Ginés Marín, saluts, oreille et ovation

Moron 280321 02 Moron 280321 04
Moron 280321 06 Moron 280321 07
Moron 280321 09 Moron 280321 10
Moron 280321 12 Moron 280321 13

Morón de la Frontera (28/03/2021) : Le résumé avec PlazaTorosTV...