• 1

Mont-de-Marsan (25/07/2021 - matinale) : Mont de Marsan : place à la jeunesse...

Visuel MdM 25072021MBelle entrée et public familial pour la novillada non piquée des Fêtes de la Madeleine 2021, le public s’est retiré content d’avoir vu d’excellents erales provenant du Sud-ouest et de jeunes novilleros motivés. Les organisateurs montois ont fait l’effort d’intégrer dans le programme des Fêtes une non piquée avec des erales remarquablement présentés.

Le premier eral provient de la ganaderia de La Espera (origine Virgen Maria). Très bien présenté, il est reçu à la cape par Jean Baptiste Lucq (Ecole Taurine Adour Aficion). Le bicho répond avec noblesse aux sollicitations de Jean Baptise et Fabien Castellani qui, comme le feront les quatre novilleros, se défient par quites interposés. Après avoir brindé au public, le jeune landais débute sa faena assis sur l’estribo. Le La Espera est très encasté ; Il vient de loin et avec du tranco quand il est cité sur la corne droite ; Lucq, sur ce piton, toréé avec beaucoup de sincérité et d’application ; Il a compris le novillo et toréé avec justesse ; Première tentative à gauche, le novillo est plus exigeant sur cette corne ; Alternance de passes entre la gauche et la droite, Jean Baptiste se fait prendre spectaculairement. Avec beaucoup de courage, il termine sa faena par une belle série d’adorño. Dommage que Jean Baptiste, qui a réalisé une des meilleures faenas de sa carrière, ne se départisse pas de son sérieux pour « connecter » un peu plus avec le public. L’épée entière portée avec sincérité, est efficace. La pétition d’oreille est forte, le président trop rigoriste, ne cède pas. L’arrastre est applaudie et la vuelta du jeune torero chaleureusement fêtée.

Le second est un Casanueva dans le type « El Torreon ». Le bicho est lui aussi encasté. Très noble, il répètera tout au long de la faena sans baisser de rythme : Echanges de quite avec Lenny Martin , puis Fabien Castellani (Ecole Taurine d’Arles) débute la faena par des cambiadas et une série de derechazos cités de loin ; Après un bon début de faena, l’arlésien malgré son application et son envie restera en dessous d’un Casanueva qui ne baissera jamais de rythme ; L’épée entière, caidita, est efficace et Fabien coupe une oreille toute aussi méritée que celle refusée au novillero précédent . L’arrastre est applaudie ;

Le troisième est un Alma Serena (origine Garcigrande/ Miranda de Pericalvo). Il est très charpenté, il est accueilli par paquirrina par Lenny Martin (Ecole Taurine de Béziers) Très noble, le novillo répète, se replace tout seul pour la série suivante. Il a de la caste et est exigeant. Le jeune biterrois est encre vert. Après un bon début à droite, il aura du mal à garder le sitio et à utiliser toutes les possibilités offertes par l’eral. De bons passages alternent avec d’autres plus brouillons avant ¾ de lame en avant et contraire. Silence pour le torero et applaudissements pour l’arrastre.

Il a bien grandi le « petit » Tristan Barroso qui toréait avec ses copains d’Adour Aficion dans les « petites arènes » pendant les Fêtes de la Madeleine. Aujourd’hui élève de l’Ecole Taurine de Badajoz, c’est dans les « grandes arènes », celles du Plumaçon qu’il fait sa présentation en non piquée en France. Très attendu par le public, il reçoit avec élégance un très bel eral du Camino de Santiago costaud et bien armé. Malheureusement, le novillo va frapper avec violence un burladero et ne se remettra pas du choc. Sonné, il sera parado, distrait et n’offrira que peu de possibilités au jeune novillero qui l’a brindé à Richard Milian, son premier professeur. On voit bien que le jeune garçon a une vraie planta torera, de grandes qualités techniques et artistiques mais il lui est difficile de les exprimer face à un toro qui n’a plus toute sa lucidité et tous ses moyens physiques. Petit pêché d’orgueil et de jeunesse, Tristan insiste, fait durer au-delà du nécessaire la faena. Le toro est difficile à fixer pour le tuer et on frôle les trois avis quand le Camino de Santiago tombe. Vuelta très fêtée pour le novillero.


Fiche technique : Arènes de Mont de Marsan, novillada non piquée de la Madeleine 2021 ;
Erales dans l’ordre de sortie de La Espera, Casanueva, Alma Serena et Camino de Santiago pour :

Jean Baptise Lucq : un avis et vuelta
Fabien Castellani : une oreille
Lenny Martin : silence
Tristan Barroso : deux avis et vuelta

Salut de Mathieu Guillon au troisième
Présidence rigoriste de Mathieu Lacomme
Environ 1500 personnes
Température agréable

Thierry Reboul

Voir le reportage photographique : Philippe Latour