• 1

Saint-Sever (10/10/2021 - tarde) : Ganaderos et novilleros triomphent à Saint-Sever...

Visuel StSever 10102021TBats était un nom de famille connu en Gascogne comme étant celui de Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan. Au soir de la très belle journée taurine qu’ont vécue les aficionados à Saint-Sever, il sera également connu comme celui de deux ganaderos du Cap de Gascogne qui ont triomphé le jour de leur présentation en novillada piquée.

Il n’y a pas de lien de parenté entre Guillaume Bats (ganaderia Casanueva) et Philippe Bats (ganaderia Alma Serena) ; Ce qui les unit, outre qu’ils élèvent leurs toros près de Saint-Sever, c’est l’investissement personnel, le goût du travail bien, l’Aficion qui les conduit à s’occuper contre vents et marées de leur élevage respectif. Aujourd’hui ils ont passé un cap. Après des années en non piquée, ils se sont présentés en piquée. Et ce n’est pas un hasard, s’ils ont réussi cet examen avec la mention très bien et les félicitations du jury. Avec des cheminements différents, des personnalités différentes, ils ont sélectionné des familles de toros pour arriver à sortir sur le sable de Saint-Sever ces quatre excellents novillos dont les premier et troisième ont été honoré d’une légitime vuelta al ruedo. Troisième mousquetaire, le novillero gascon Yon Lamothe a su les mettre en évidence et à tirer toute la race, la caste et la classe qu’ils avaient en eux. Pour Alexandre Dumas, les mousquetaires étaient quatre. Ce dimanche, le quatrième a regardé la novillada depuis la barrera céleste. Pierre qui a construit avec Philippe, son frère, la ganaderia Alma Serena a du être fier du travail accompli et des résultats obtenus.

Le premier (Casanueva) est un joli novillo melocoton. Bien reçu par Yon Lamothe, il prend une première pique en s’endormant sous le fer. A la deuxième rencontre, celle qui mesure la bravoure, il vient avec force et pousse en mettant les reins. Il est allé à mas au cheval, dommage de ne pas l’avoir vu une troisième fois ; Mathieu Guillon, comme à l’accoutumée, est appelé à saluer après un très bon tercio de banderilles. Yon double le Casanueva avant de commencer sa faena à droite. Le bicho est noble à de la fixité et du moteur. Il va aller à mas tout au long de la faena. Deux premières séries de derechazos de bonne facture,petit flottement avant de passer à gauche, le Casanueva est excellent également sur cette corne. Le landais lie une belle série sur ce piton avant de reprendre la main droite pour un très bon enchaînement en raccourcissant les distances. Il s’engage pour une grande estocade et coupe la première oreille de la tarde. Mouchoir bleu pour le novillo, l’après-midi commence bien.

Le second, Alma Serena, est un joli colorado qui remate fort dans les planches à sa sortie du toril. Il humilie bien dans la cape de Manuel Perera. Mis au cheval avec de la distance, il vient fort, pousse et renverse le groupe équestre. Il prend la seconde en poussant mais aussi en se défendant. Brindis au public, le protégé de Padilla, après des aidées par le haut lie trois derechazos guidant et templant la charge du toro. Et puis, légèrement mis en difficulté, il revient à sa tauromachie moins classique en mettant la muleta sur la tête du toro. L’Alma Serena est noble mais il nécessite d’être lidié. Comme à Dax, ¨Perera va plus souvent être pueblerino que lidiador alternant quelques muletazos de grande classe avec des recours qui fonctionnent moins bien sur le public français. Le final trémendiste fait son effet sans provoquer de grand enthousiasme ; L’épée entière mais trasera et contraire est efficace et Perera coupe une oreille.

Le troisième, Alma Serena, est un burraco très bien présenté. Avec bravoure, et très bien lidié par le picador Alberto Sandoval, il prend deux puyazos, venant avec force et détermination. Il pousse à chaque fois en mettant les reins. Après un bon quite de Perera, Yon le brinde au public Le novillo va se révéler être un grand toro complet. Brave au cheval, avec beaucoup de fixité, il répond avec beaucoup de race et de classe aux sollicitations du novillero. Il humilie, le mufle au ras du sable, se replace pour la passe suivante. Yon peut lier, sur les deux cornes, des séries qui pèsent sur un toro exigeant. Après une voltereta sur une série où le torero s’est moins croisé, ce que le toro n’a pas pardonné, le novillero revient aux fondamentaux et enchaîne la plus belle série de deechazos de l’après-midi suivi d’un superbe pecho. Même le final, plus encimiste est de bon goût et transmet de l’émotion avant une conclusion par de belles naturelles de face. Yon s’engage avec détermination pour porter un grand coup d épée. Mouchoir bleu pour le novillo, deux oreilles pour le torero qui invite Philippe Bats, le ganadero, à saluer.

Le quatrième, le plus costaud du lot, est issu d’une des très bonnes familles de la ganaderia Casanueva. Il prend deux piques, se défendant sous le fer. On va retrouver chez lui les mêmes qualités que son frère sorti en 2019 à Arzacq. Il charge en humiliant et en mettant bien la corne dans le leurre. Malheureusement, parce qu’il veut couper un autre trophée pour sortir à hombros, Perera va lui imposer sa faena habituelle Début à genoux qui n’arrange pas le physique du toro au sortir du tercio de piques Il enchaîne de séries sur les deux cornes sans le laisser respirer. Le Casanueva, malgré sa noblesse, finit par être étouffé et se met à charger tête haute, cherchant un coin de l’arène où pouvoir ’ s’oxygéner et récupérer. Le torero a perdu le novillo qui permettait bien plus. Malheureusement le novillero est lui aussi perdu et ne sait plus comment continuer une faena qui par sa faute est allé à menos. Il coupe quand même une oreille que l’on peut discuter.

Le prix de la Villa Mirasol est attribué à la cuadrilla de Yon Lamothe.
Le prix de la Peña Jeune Aficion est remis, sans discussion aucune, à Yon Lamothe qui depuis Roquefort truste les trophées. .On le retrouvera avec plaisir lors du Festival Caritatif de Samadet le 24 Octobre.
Belle conclusion de cette très belle journée taurine aux arènes Henri Capdeville avec la sortie de tous les protagonistes par la Grande Porte.

 

Fiche technique : Arènes de Saint-Sever, novillada organisée par la Peña Jeune Aficion dans le cadre de la Semaine Taurine et Culturelle.
Deux novillos de Casanueva (1er et 4ème) et deux d’Alma Serena bien présentés, donnant du jeu, de grande classe les 1er et 3ème pour :

Yon Lamothe une oreille, un avis er deux oreilles
Manuel Perera : une oreille, un avis et une oreille

Sobresaliente J.A ; Pinto qui a fait un quite au quatrième
Vueltas al ruedo pour le premier (Casanueva) et le troisième (Alma Serena)
Salut de Mathieu Guillon au premier
Douze piques avec une chute.
Cuadra Bonijol
Prix de la meilleure cuadrilla : cuadrilla de Yon Lamothe
Triomphateur de la tarde : Yon Lamothe
Présidence à la hauteur de l’évènement de Vincent Bourg dit « Zocato »
Presque une demi-arène
Météo qui vous donne envie que la temporada ne se termine pas et que la date soit conservée pour la Semaine Taurine et Culturelle en 2022.

Thierry Reboul

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour