Mont-de-Marsan (18/07/2014) : Joselito Adame coupe la seule oreille d’une après-midi décevante...

  • Imprimer

Photo : Isabelle Dupin
Photo : Isabelle Dupin
Troisième corrida de la feria, arènes pleines et chaleur orageuse. Avec, dans l’ordre de sortie, un toro del Tajo, deux de La Reina et trois de Fuente Ymbro, incommodes pour les toreros, sauf le troisième hésitant mais avec qualités.

 
Juan José Padilla : silence aux deux
Ivan Fandiño : salut après avis et silence
Joselito Adame : oreille et ovation
 
Cette mode des duels entre ganaderias donne finalement un manque d’homogénéité dans une après-midi de toros. Les trois toros de Joselito de la première partie de la course avaient plus de piquant que les Fuente Ymbro, plus lourds et plus armés mais aussi plus faibles et plus fades.
 
Juan José Padilla fera une petite visite à l’infirmerie pour désinfecter une plaie à la pommette après s’être fait bousculer par le premier del Tajo, insuffisamment dominé  avec ses passes basses. Le quatrième de Fuente Ymbro, compliqué ne lui laisse pas d’option.
 
Ivan Fandiño volontaire, n’a pas pu renouveler sa brillante prestation de la veille. Avec le splendide jabonero de La Reina, manso, le torero d’Osuña arrache des passes méritoires près du toril et se rate à l’épée. Le cinquième Fuente Ymbro sera à peine piqué, et Fandiño lui donne des passes une à une sans conviction.
 
Joselito Adame, qui se présentait dans les arènes du Plumaçon a su exploiter les charges longues du troisième toro qu’il tue d’un grand coup d’épée. Oreille. Le mexicain joue la carte de la fraicheur, sous un ciel lourd et une chaleur de plomb avec le sixième en réalisant un quite par zapopinas, puis devra se résoudre à châtier l’animal récalcitrant. 
 
Agnès Peronnet