Mont-de-Marsan (20/07/2014) : Rafaelillo fait chavirer Plumaçon et sort par la grande porte...

  • Imprimer

 

Photo : Agnès Peronnet
Photo : Agnès Peronnet
On doit toujours le répéter mais une Miurada n’est pas une corrida comme une autre. Les toros de Zahariche avec leurs statures hors norme, leurs armures ouvertes et leur tempérament revêche ne permettent pas la tauromachie moderne.

Au mieux quelques passes arrachées aux monstres, de la sueur et du sang pour les valeureux toreros qui osent se mettre devant.
 
Aujourd’hui Rafaelillo sort par la grande porte grâce à deux combats électriques qui rendront le public tout à sa cause. Le torero de Murcia garde la tête froide et sa fraicheur habituelle pour recevoir avec courage le «Soltero» par des passes à genou et l’envoyer au paradis d’une épée fulgurante. Oreille et forte demande de la seconde. «Patalargas» est encore plus retors, gardant les cornes hautes. Juan José Esquivel réalise un bon tercio de pique et José Mora salue après deux paires de banderilles dans le large berceau. Le toro cherche à attraper le torero et le trouvera d’ailleurs, heureusement sans gravité. Des passes d’un grand mérite arrachées une à une et une épée basse à la seconde tentative lui offrent une autre oreille et la sortie par la grande porte.
 
Fernando Robleño et Javier Castaño sans démériter, ne trouvent pas de collaboration dans leurs adversaires, des toros imprévisibles et avec une caste relative dans leurs rencontres avec la cavalerie. Ils changeront de comportement d’une passe à une autre avec une violente agressivité dans leurs coups de tête. Le professionnalisme des deux toreros et de leurs cuadrillas n’y pourront rien.
 
Rafaelillo oreille aux deux
Fernando Robleño silence après avis et silence
Javier Castaño silence aux deux
 
Agnès Peronnet