• 1

Nîmes (18/09/2014) : Ouverture en Fuente Ymbro mineur...

 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Une ouverture de Feria des Vendanges grise comme le ciel chargé sur les arènes de Nîmes une bonne partie de la course... Le soleil, qui n'a fait que quelques apparitions aujourd'hui, ce sera pour plus tard. On l'espère en tous cas...

 
Trois novilleros puestos, en tous cas avec de l'envie et il le fallait face à de tels adversaires.
Des novillos de Fuente Ymbro superbement présentés, quasi-toros, spectaculaires au cheval mais arrivant compliqués, très compliqués voire même dangereux dans les muletas.  Alvaro Lorenzo et Jose Garrido en ont d'ailleurs fait les frais, voltigeant spectaculairement durant d'interminables secondes à la merci des pitones... Quai-miraculé, le second se laissa aller quelques instants après, suite à une série de naturelles de face très engagées à un desplante rageur, certes pas du meilleur goût mais chargé de testostérone et d'adrénaline. Il s'est fait siffler... Puesss...
 
Laurent Deloye ElTico
 
 
 
La chronique d'Anthony Pagano :
 
Borja Jimenez salua le premier de l'après midi par de belles véroniques et entama sa faena brindée au public par cambios et statuaires. En début de faena, il donna de beaux gestes sur la corne droite mais le novillo s'éteignit rapidement, laissant l'Andalou sans option et ce malgré une très bonne technique et une grande envie. Il termina la faena en se rapprochant du bicho  par redondos. Il salua après une entière en place et descabello. Le quatrième fut bravito sous le fer, Borja dédia son combat à Manuel Escribano et entama par doblones et sur la corne droite. Le novillo fit illusion sur les premières séries, puis se figea et ne passa plus dans la muleta pourtant sure et maitrisée de Borja qui salua après entière en place au troisième envoi.
 
José Garrido vit son premier adversaire renverser le groupe équestre et montrer une légère bravoure sur la deuxième rencontre. Il brinda au public et se retrouva très rapidement face à un novillo éteint et dépourvu de qualité. Néanmoins, lors de ce combat, José fut d'une technique remarquable et d'un engagement lui valant une spectaculaire voltereta, heureusement sans conséquences. Après cela, il donna le "meilleur" moment de l'après midi, à savoir des naturelles de face très exposées. Il salua après une entière tombée au deuxième essai. Il fut dépassé par le cinquième et ne réussit pas à prendre le dessus sur cet animal à la charge imprévisible et sournoise. Il fut tout de même volontaire mais sans s'imposer. Silence après une mort en plusieurs temps.
 
Alvaro Lorenzo vit lui aussi son premier opposant renverser le picador. Il dédia son combat au public et entama bien sur la corne droite par statuaires et séries ou le novillo venait de loin avec envie et un fond de noblesse. Alvaro montra courage et vaillance face a ce novillo exigeant qui le bouscula spectaculairement. Le toro perdit lui aussi bien trop vite son moteur pour se retrouver totalement arrêté, obligeant le novillero à s'exposer pour tirer de valeureux muletazos sur le fil. Saluts après pinchazo profond et descabello. Le dernier de la tarde, comme ses frères, fit illusion en début de faena mais s'éteignit rapidement pour laisser le novillero sans options, malgré envie et détermination. Silence après une mort en plusieurs étapes.
 
En résumé, il y avait aujourd'hui sur le sable Nîmois des novilleros plein de qualités, motivés et déterminés, mais les pupilles de Ricardo Gallardo ont beaucoup déçu. Irréprochables de présentation, aucun ne fut à la hauteur des ambitions des jeunes prêts à tout pour donner le meilleur. 
 
 
Fiche technique : 
 
Six novillos de la ganaderia "Fuente Ymbro" très bien présentés et armés. Tous présents sous le fer mais trop vite éteints lors du troisième tiers.
 
Jeudi 18 Septembre 2014. 17h30.
Entrée : 1/4.
Temps : Ciel menaçant.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 12.
 
Poids des novillos : 488, 495, 493, 485, 477 et 471 kgs.
 
A noter :
 
- A l'issue du paseo une minute de silence à été observée en hommage à Hubert Yonnet.
- Javier Jimenez et José Garrido se présentaient dans les arènes de Nimes.
- Jonathan Truchado "Antoñares" salua après avoir banderillé le troisième novillo.
 
 
Javier Jimenez (Vert  et or) : Saluts / Saluts.
José Garrido (Aubergine et or) : Saluts après 1 avis / Silence après un avis.
Alvaro Lorenzo (Vermillon et or) : Saluts après 1 avis / Silence après 1 avis.
 
Anthony Pagano