Nîmes (20/09/2014 - matinale) : Hermoso de Mendoza et El Juli par la Porte des Consuls...

  • Imprimer

 

Photo : Daniel Chicot
Photo : Daniel Chicot
El Juli avait-il quelque chose à se faire pardonner ce matin ? Lui seul le sait après la désastreuse Miurada des dernières Pentecôtes... Mais son brindis adressé au conclave avant de toréer le sixième semblait lourd de sous-entendus, montera sur le coeur et regard accroché aux tendidos.

 D'ailleurs, depuis combien de temps n'avait-on vu le Juli banderiller un toro à Nîmes ? Mais ce n'est pourtant pas devant ce sixième que le madrilène a fait démonstration de son immense pouvoir mais avec le premier des Victoriano del Rio du jour, un exemplaire de vuelta qu'il a malheureusement eu du mal à tuer.
El Juli en compétencia avec lui même mais Pablo Hermoso de Mendoza seul au Monde, qui a obtenu son triomphe avec moins de panache me semble-t-il que les multiples fois précédentes. Mais à sa décharge, devant un lot de Sanchez Y Sanchez sans grande transmission. 
Le soleil a largement réchauffé de ses rayons le ruedo et la Porte des Consuls s'est ouverte à l'issue de cette première matinale... Le dernier week-end Nîmois de la temporada est bel et bien lancé...
  
Laurent Deloye ElTico
 
 
La chronique d'Anthony Pagano : 
  
Pablo Hermoso de Mendoza accueillit de fort belle manière le toro d'ouverture sur Napoléon et posa deux réjons de castigo en arrière. Il enchanta le public avec Chenel avec lequel il posa banderilles au quiebro et en galopant de coté, le toro dans les flancs du cheval. Il termina avec Pirata et la pose de banderilles courtes mais son échec à la mort le priva de trophée. Il coupa les deux oreilles de son second adversaire, qu'il eut du mal à intéresser en début de parcours. Il ravit une nouvelle fois le public lors d'une prestation de haute volée au cours de laquelle on retrouva les canons de la tauromachie à cheval. Il coupa à nouveau deux oreilles de son troisième opposant à l'issue d'une nouvelle superbe prestation. A noter qu'il partagea la pose des banderilles avec Andrés Romero au troisième toro.
 
Julian Lopez "El Juli" était aujourd'hui dans une forme éblouissante. Il salua son premier toro par des véroniques en tablier et l'amena au cheval pour deux rencontres sans histoire. Il débuta sa première faena par statuaires et par séries droitières au centre de la piste. Le toro doté d'une charge noble, longue et répétitive permit au Madrilène d'orchestrer une faena de grande qualité faite de muletazos longs et profonds sur les deux bords. Le Juli effectua une magnifique prouesse technique  pour métamorphoser le toro, qui l'accompagna bien lors de cette démonstration. Il termina par Luquesinas et perdit les deux oreilles à cause d'un mauvais maniement de l'estoc. Le deuxième opposant de Julian fut juste de forces et possédait une charge désordonnée en début de parcours. Le matador réussit grâce à une technique sans faille, à masquer la faiblesse et inventer une charge au toro, tant et si bien qu'il l'amena où il le souhaitait, le faisant virevolter autour de lui. Il termina par manoletinas et coupa deux oreilles après entière en place. Il salua le dernier de la matinée par de belles véroniques et une larga à genoux. Julian effectua un superbe quite par Lopecinas après deux piques sans histoire. Il banderilla lui même le toro, faisant lever le public. Il démarra la faena au centre du ruedo  sur la corne droite et malgré un toro juste de force et manquant de moteur, Julian Lopez réalisa une nouvelle prouesse technique et artistique, principalement sur la corne droite. Il inventa une nouvelle fois une charge au toro lors d'une faena frisant la perfection. Il coupa les trophées maximum après entière en place.
 
 
Fiche technique :
 
Trois toros de la ganaderia "Angel Sanchez y Sanchez", donnant du bon jeu pour le cavalier Navarrais.
Trois toros de la ganaderia "Victoriano del Rio" très bien présentés et armés, peu présents sous le fer mais intéressants lors du troisième tiers.
 
 
Samedi 20 Septembre 2014.11h30.
Entrée : Plein apparent.
Temps : Beau et chaud.
Durée de la course : 2h35.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 6. 
Poids des toros : 503, 482, 544, 524, 520 et 514 kgs.
 
A noter :
- Morenito de Nimes et Andrès Romero officiaient en tant que sobresalientes.
- Le deuxième toro fut primé d'une vuelta al ruedo posthume.
- Pablo Hermoso de Mendoza et El Juli sont sortis en triomphe par la porte des consuls.
 
 
Pablo Hermoso de Mendoza (Bleu avec parements argentés) : Silence / 2 Oreilles / 2 oreilles.
El Juli (Vert bouteille et or) : Vuelta / 2 Oreilles / 2 oreilles et la queue.