• 1

Saint-Sever (11/11/2014 - tarde) : présentation en novillada piquée de la ganaderia Malabat...

Photo : Christian Sirvins
Photo : Christian Sirvins
La  Pena Jeune Aficion organisatrice de la semaine Taurine et Culturelle de Saint-Sever a offert à  Céline et Pascal Fasolo  la possibilité de faire débuter leur élevage en novillada piquée.

 
Comme souvent une présentation en piquée comporte des points positifs et des points négatifs,
De cette novillada les aficionados et les ganaderos retiendront la prestation des deux derniers novillos, la présentation des quatre derniers et les armures développées et astifinas de l’ensemble du lot.
Les deux premiers, les plus légers, ont été pénalisés par leur faiblesse. Les troisième et quatrième  ont manqué de bravoure au cheval. Leurs toreros n’ont pas su  gommer leur genio.
Les deux derniers, les mieux présentés, ont fait leur devoir à la pique et se sont révélés nobles à la muleta tout en faisant preuve du piquant caractéristique de l’encaste Conde de la Corte - Atanasio Fernandez. Ils ont permis aux toreros de couper des oreilles.  Ces deux bichos, originaires de deux sementales différents, laissent entrevoir des possibilités pour le développement de la ganaderia. 
 
Mario Diéguez n’a pas pu tirer grand-chose de son premier adversaire  faible, dont la charge courte a rendu compliquée toute faena. Il a eu du mal à dominer le quatrième qui  demandait en début de faena une muleta plus ferme que celle qui lui a  été proposée. Quelques détails, mais le toro va à menos, et se  réfugie dans les planches. Comme au premier Mario Diéguez  a des difficultés pour tuer.
 
Miguel Angel Silva touche lui aussi un premier adversaire faible, avec une charge courte qu’il ne tentera pas d’allonger. La faena, qui va à menos, est conclue par une épée entière rapide d’effet. Son second adversaire  va pousser au cheval. Très noble, il répond aux sollicitations et permet au novillero d’enchaîner des passes sans vraiment s’engager, mais qui portent sur le public. Le toro aurait mérité, d’être cité en se croisant plus et avec plus de distance. Le matador  va aussi avoir du mal à trouver le bon sitio pour tuer. Mais l’estocade est efficace et la présidence accorde la première oreille de l’après-midi contestée par une partie du public.
 
Le triomphateur de la journée a été Juan de Castilla. Le garçon est encore vert et il ne pourra opposer que sa vaillance à son premier adversaire. Il n’arrivera pas à canaliser le genio du novillo.  Ce dernier, qui vient bien si la muleta est autoritaire, finira par prendre le dessus. Malgré cela avec  courage le novillero ne se dérobera jamais et réalisera une excellente série de naturelles. Le public ne lui tient pas rigueur de trois descabellos et l’invite à faire une vuelta applaudie. Le dernier novillo de l’après-midi est le plus complet du lot. Parfois brouillon, mais toujours volontaire, Juan de Castilla profite de la charge et de la caste du novillo. Il permet au bicho, plutôt droitier de s’améliorer à gauche. Une estocade entière très efficace conclue la faena et le public demande et obtient une oreille.
 
 
En conclusion, il reste et c’est normal, du travail à la famille Fasolo, mais les deux derniers novillos  ont relevé le niveau de la course  et proposer des pistes à suivre en matière de sélection
Pour compléter  les informations apportées à l’éleveur, il reste deux novillos à toréer. Ils le seront à Brocas les Forges le 07 Décembre  par un torero un peu plus expérimenté  (Thomas Campos)
 
Fiche technique : 
Arènes de Saint Sever
6 novillos de la Ganaderia de Malabat, inégaux de présentation et de comportement, intéressants les deux derniers.
 
Mario Diéguez : silence, silence
Miguel Angel Silva : silence, une oreille (un avis)
Juan de Castilla : vuelta (un avis), une oreille 
 
Demi-entrée
Temps de Novembre, les projecteurs doivent être allumés pour les deux derniers toros.
A l’issue du paseo, une minute de silence est observée à la mémoire d’un membre de la Pena et de José Maria Manzanarès.
Juan de  Castilla reçoit le prix mis en jeu par les organisateurs pour récompenser le meilleur torero de la journée
 
Thierry Reboul