• 1

Dax (12/05/2013) : deux oreilles pour Leandro

Photo : Roland Costedoat
Photo : Roland Costedoat
Le festival du centenaire n'a pas suscité les passions. Les toros de Garcigrande, bien présentés pour ce genre de spectacle, ont été nobles à des degrés divers, sans avoir le piquant nécessaire aux confrontations animées.

Juan Mora a pu montrer son concept très particulier du toreo, pieds joints le plus souvent, sans fausses notes et avec élégance. Il a incarné la séquence nostalgie. Javier Conde eut de bons passages lui aussi avec la fantaisie dont il est familier mais sans continuité et il ne déchaîne plus les passions. Curro Diaz est tombé devant l'opposant qui avait le plus de relief. Il a été bien, comme il est dans ses bons jours: élégant, classique, sobre. Il tua d'une demie lame d'effet rapide. Il y a du rythme chez Léandro qui tomba lui aussi sur un bon Garcigrande. Le public fut sensible à sa recherche de l'esthétique. Il tua d'une entière et fut donc doublement primé. Beaux débuts de faena d'Oliva Soto, mais le toro allant à menos ces bonnes dispositions durèrent peu. Jean Baptiste Molas l'enfant du pays a encore du chemin à faire. C'est bien normal. Il ne démérita pas sans réellement s'imposer face à un animal qui avait du gaz. Il faudra le revoir dans un contexte où la pression sera moins forte.

Pierre Vidal

 

Dax dimanche, 1/3 d'arène:

6 Garcigrande

Juan Mora: saluts,

Javier Conde: saluts,

Curro Diaz: une oreille,

Léandro: deux oreilles,

Oliva Soto: saluts,

Jean Baptiste Molas: applaudissements.

Le palco était présidé par Pierre Albaladejo et Richard Milian était assesseur.

 

Voir le reportage photographique : Roland Costedoat