L’Espace José Tomas du Musée des Cultures Taurines de Nîmes inauguré en présence du Maestro de Galapagar.

  • Imprimer

Photo : ElTico
Photo : ElTico
C'est ce lundi 27 mai à 18 heures 30 que sera inauguré l'Espace consacré à José Tomas et à son exceptionnelle corrida du 16 septembre dernier, au Musée des Cultures Taurines de Nîmes. Minutieusement préparée dans le plus grand secret, la venue du Maestro n'a été officialisée que très récemment, après que toutes les contraintes liées à l'organisation d'un tel événement aient été étudiées par les équipes du Musée et l'entourage du torero.

 

L'Espace José Tomas, situé au rez de chaussée du Musée, accueillera un ensemble de photographies matérialisant, toro par toro, les moments forts de cette « corrida pour l'histoire ». Elles sont les œuvres de Michel Pradel, Laurent Deloye, Isabelle Dupin, Daniel Chicot, Michel Volle, Roland Costedoat et Dominique Marck. Mais les pièces certainement les plus marquantes de cette exposition seront la cape et la muleta utilisées pour la lidia du premier toro, offertes par le maestro ; les têtes naturalisées des exemplaires des ganaderias de Victoriano del Rio, Jandilla, El Pilar, Garcigrande et Cortès, combattus au cours du solo, mais aussi et surtout l'habit de lumière porté ce jour là par José Tomas et laissé en l'état, ainsi que sa cape de paseo, ces derniers objets faisant l'objet d'un prêt de vingt ans.

 

Une nouvelle fois, la ville de Nîmes affiche son attachement à l'Art Tauromachique au travers d'un événement de portée internationale, et ce quelques jours à peine après une Feria de Pentecôte qui sera allée a mas malgré une météo très défavorable.

 

Enhorabuena à toutes les personnes à l'initiative de ce projet et à celles qui l'ont concrétisé avec pour point d'orgue, la venue du Maestro, dont on connaît pourtant l'aversion pour ce genre de manifestation.