• 1

Nîmes (20/09/2015 - tarde) : Deux oreilles pour Castella et López Simón...

@DR
@DR
Comme Roca Rey hier, López Simón était attendu par l'aficion Nîmoise comme l'un des espoirs les plus sérieux de la tauromachie mondiale. Et s'il venait là confirmer son alternative, il a avant tout affirmé qu'il faudra désormais compter avec lui.

Le vent et un lot décevant de Núñez del Cuvillo ont passablement perturbé cette dernière corrida de la Temporada dans les arènes de Nîmes. On a très peu vu Jose Maria Manzanares, dont le toreo de soie s'accomode mal des caprices d'Eole. Sebastián Castella, on s'en doute, n'a rien voulu lâcher devant ce jeune aux dents longues qui a brutalement fait irruption dans les carteles les plus importants cette année, avec les triomphes que l'on sait. Le biterrois connaît aussi une année faste. Il a assis son triomphe face au quatrième, protesté au premier tiers pour son manque de force, mais qui s'est révélé doux dans ses charges en entame de faena avant un final plus rapproché. Et puis il y eut López Simón. Privé de trophée pour cause de pinchazos à répétition à l'issue de son premier combat, il obtint les deux oreilles de l'ultime dont il améliora la charge avec patience et technique, pour en finir d'un recibir d'effet quasi immédiat.
Les deux promesses qu'annonçait cette Feria des Vendanges 2015 ne devraient pas rester vaines...

Laurent Deloye ElTico

 

La chronique d'Anthony Pagano :
Sébastien Castella, débuta sa première faena assis sur l'estribo et enchaina ensuite de belles séries sur la corne gauche avec ce toro exigeant et à la charge discontinue. Le Biterrois imposa un rythme à ce toro bas de race et améliora la charge de celui-ci particulièrement sur la corne droite et donna de courageuses séries. Saluts après entière légèrement tombée. Il démarra la faena au quatrième par un cambio au centre de la piste, pieds cloués au sol, en témoigne sa montera posée sur ses zapatillas. Le bicho se révéla sans transmission mais possédant un fond de noblesse qui permit à au Francais de donner de bons passages sur les deux cornes. Le toro de plus en plus arrêté, obligea Sébastien à réduire les distances et c'est la qu'il conquit le public lors de ce véritable arrimon, ne cédant aucun terrain au toro. Il coupa deux oreilles après une entière en place foudroyante.

José Maria Manzanares, fut le moins bien servi par le sortéo. Son premier, envoya au sol le groupe équestre puis se révéla doté d'une charge imprévisible et orientée. L'Alicantino réussit à tirer quelques valeureuses naturelles mais il ne put construite de faena et ce malgré technique et envie. Silence après pinchazo et entière en place. Il donna de belles véroniques face au cinquième de l'envoi. Gêné par le vent José Maria, se retrouva sans options face au manque de race de son opposant. Saluts après entière en place.

Alberto Lopez Simon, hérita d'un premier adversaire collant dès l'entame au capote. Après la cérémonie de confirmation de son alternative, il débuta la faena par statuaires pieds rivés au sol puis par derechazos. Le toro à la charge noble et répondant au cite de loin en début de parcours permit au Madrilène de montrer de la maitrise et une bonne technique. Alberto combla le manque de transmission du toro par de belles séries templées et engagées. Il toréa dans un style classique et connecta bien avec le public, avec de la variété et beaucoup d'aguante. Le toro baissa de régime, Alberto s'exposa alors entre les cornes. Il salua après une mort en trois temps. Saluts. Face au dernier, le jeune matador montra qu'il faudra à l'avenir compter sur lui, il fut impressionnant de technique, de calme et de toreria face à un toro pourtant peu évident. En effet, après un début en demie teinte, Alberto améliora la charge de son adversaire et réussit à allonger la charge pour servir une faena principalement droitière construite de muletazos longs et profonds. Deux oreilles après une entière en place à recibir.

 

Fiche technique :
Sept toros de la ganaderia "Nuñez del Cuvillo" bien présentés et armés. Pas de bravoure exprimée sous le fer, et tous exigeants et compliqués à différents degrés lors des faenas. Le second fut changé pour faiblesse excessive et remplacé par un toro du même élevage. Meilleur le sixième.

Dimanche 20 Septembre 2015. 17h30.
Entrée : Quasi plein.
Temps : Beau avec vent soufflant en rafales.
Durée de la course : 2h45.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 13.
Poids des toros : 506, 493, 515, 508, 515, 501 et 509 kgs.

A noter :
- Alberto Lopez Simon se présentait dans les arènes de Nîmes et confirmait son alternative à cette occasion.
- Après le paseo les trois matadors saluèrent l'ovation du public.


Sébastien Castella (Saphir et azabache) : Saluts après 1 avis / 2 Oreilles.
José Maria Manzanares (Noir et azabache) : Silence après 2 avis / Saluts après 1 avis.
Alberto Lopez Simon (Lilas et or) : Saluts après 1 avis / 2 Oreilles.


Anthony Pagano


Voir le reportage photographique : ElTico